Dons de masques en tissu à Châteaudun


Mai 2020

Dons de masques en tissu à Châteaudun

 Alors que le début du déconfinement semble approcher, il faut néanmoins rester prudent et continuer dans cet effort collectif. Depuis longtemps nous prônons le port du masque, comme de nombreuses personnes à Châteaudun et ailleurs.

C’est pour cela que nous avons mis notre réseau en action pour la fabrication et la distribution de masques en tissu, de distribution de gel hydroalcoolique… car il est important de faire et d’agir dans ce moment.

Ainsi depuis le début du confinement nous avons contacté de nombreuses entreprises et commerçants, en les accompagnant dans leurs démarches pour obtenir les différentes aides mises en place.

Nous avons aussi distribué de nombreux masques (chirurgicaux, en tissu…) à l’hôpital, pour les surveillants de prison, pour les aides-soignantes, au Centre Technique Municipal et dans les foyers Dunois qui nous en ont fait la demande.

Mais si cela a été possible c’est grâce à la solidarité de tous, et notamment des nombreuses couturières s’étant mises à disposition de l’association citoyenne « Châteaudun 2020 » pour la confection de masques, ainsi qu’aux bénévoles de l’association d’une aide capitale.

Plusieurs centaines de masques en tissu ont été fabriqués et confectionnés, donnés et distribués (gratuitement), avec une demande très soutenue. Nous avons répondu depuis le vendredi 24 avril – et jusqu’à ce jour – à toutes les demandes de masques des Dunoises et des Dunois qui nous ont été adressées. Nous avons encore des masques à distribuer.

Merci à vous, c’est tous ensemble que nous surmonterons cette crise.


Fabien Verdier (Président de l’association) et l’équipe « Châteaudun 2020 »

Lien : https://www.facebook.com/Chateaudun2020/

Tél. (pour obtenir gratuitement un masque) : 06 29 92 98 19

NOTRE DEFI : L’APRES COVID-19 ENSEMBLE, APPORTONS LES SOLUTIONS AUX TPE & PME DE CH TEAUDUN ET DU G.C. (AVRIL 2020)


PLAN REBOND CHATEAUDUN 2020

OPERATION-REBOND-CHATEAUDUN-2020-vf

Récession en France : – 5,8 % (1er trimestre 2020). Plus de 10 % de récession en France (en 2020).
➢ Pire année de récession pour notre pays depuis 1945. Idem en Région
Centre-Val de Loire, idem en Eure-et-Loir.
➢ « L’économie mondiale est confrontée à une menace sans précédent. »
OCDE
➢ 11,7 millions de salariés français sont en chômage partiel. 49 % en
Eure-et-Loir.
➢ Nécessité urgente d’une OPERATION REBOND pour
Châteaudun, le Grand Châteaudun (GC), le Sud 28.

Notre cible à Châteaudun : TPE, PME, restaurants, commerçants, artisans,
coiffeurs, cinéma, tourisme, cafés/bars, agriculteurs, maison de la presse,

Librairie du Coin, employés, salariés…

= L’ensemble des acteurs économiques (UCIA, CREA, etc.).

1er point : faire davantage de tournées de C’Bus : tournées citoyennes en direction de nos commerçants, cafés et restaurants de proximité.

ETAPE 1 :
CONSOLIDER LES TRESORERIES !

EXONERATION TEMPORAIRE DES LOYERS DES
COMMERCES/ENTREPRISES

  1. BAISSE DE DROITS DE PLACE (PROMOTIONS/PUBLICITES)
  2. SUPPRIMER LE COÛT DU DEPÔT A LA DECHETTERIE POUR
    LES ARTISANS
  3. EXONERATION DE DROITS DETERRASSETEMPORAIRE
  4. SOUTIEN FINANCIER DE LA REGION + ETAT EN
    COMPLEMENT DU FISAC (= Fonds d’intervention pour la sauvegarde
    de l’artisanat et du commerce)
  5. AIDE DIRECTE AUX TPE (2X500 €). FORMALITE SIMPLIFIEE
  6. BONS D’ACHAT OFFERTS AUX DUNOIS POUR BOOSTER
    NOTRE COMMERCE LOCAL ET DE PROXIMITE (MODALITES
    A PRECISER, UCIA). Option raisonnable : 600 familles tirées au sort
    (environ 10 % des foyers Dunois) = 50 € chacun => 30 000€ (raisonnable
    financièrement).
  7. RECOMPENSE POUR LES ACTEURS EN 1ERE LIGNE LORS
    DU COVID (COLLECTIVITES ET PERSONNELS DE SANTE)

LANCER UN PLAN D’ACTIONS TYPE « CŒUR DE VILLE » (AIDES
POUR LES FONDS DE COMMERCES) – OPERATION DE
REVITALISATION DU TERRITOIRE (ORT)

  1. FAVORISER LES CIRCUITS COURTS ET LA PRODUCTION LOCALE
  2. CAMPAGNE DE PUBLICITE POUR NOS COMMERCES, NOS
    ARTISANS ET LA PRODUCTION LOCALE
  3. OPERATION « DEBALLAGE » LES PREMIERS WEEK-ENDS DU MOIS
    (brocantes, y compris en centre-ville)
  4. COMMUNICATION SUR UN SITE LOCAL REGROUPANT LES
    COMMERCES AVEC VENTE EN LIGNE (ex : Maugas Sport) OU
    PRESTATIONS/RESERVATIONS – MESSENGERS/INTERACTIONS
  5. RELANCE DES MARCHES : EXONERATION DE DROITS DE PLACE
    POUR REDYNAMISER LES MARCHES => Objectif : 2 par semaine
  6. LANCEMENT D’UNE APPLICATION RELIANT COMMERCANTS ET
    DUNOIS
  7. CONCOURS DE LA MEILLEURE VITRINE (3 000€ de dotations globales de la
    ville, plusieurs vitrines seront sélectionnées et primées)

Cette opération rebond vient compléter (et s’appuyer sur) celui de l’Union européenne (et la BEI, 200G€), l’Etat (relayé par la DIRECCTE, Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de laconsommation, du travail et de l’emploi) et de la Région Centre-Val de Loire.
Beaucoup de financements seront à aller chercher.

  • Tenir un Forum Boostemploi (avec le Conseil Départemental d’Eure-et-Loir, en direction des jeunes et moins jeunes).
  • Aider les associations caritatives Dunoises via une subvention exceptionnelle complémentaire.

CIBLES : TOURISME FAMILIAL, VERT, NATURE, DE PROXIMITE.

  1. PROPOSER DES COFFRETS WEEK-END OU SEMAINE, EN
    PARTENARIAT AVEC LES RESTAURATEURS & HOTELS.
  2. PROPOSER DES VARIANTES DECOUVERTES EN FAMILLE
    (CHÂTEAU, CANOE-KAYAK, GROTTES DU FOULON, LOIR,
    PÊCHE, BOIS DES GATS, KARTING, MOULINS, etc.).
  3. PROMOUVOIR LE DUNOIS ET ACCUEILLIR LES SEMINAIRES
    D’ENTREPRISES DE LA REGION IDF.
     Site dédié : www.passezaucentre.fr
     VidéoYouTube dédiée : https://bit.ly/3fBZ699

PROMOUVOIR
LE BONVIVRE ET
LES SÉJOURS
DANS LE DUNOIS !

PLAN REBOND –VOLET TOURISME – CHATEAUDUN 2020

DEVELOPPER NOTRE MARKETING TERRITORIAL POUR

PROMOUVOIR LE « PLAY CHATEAUDUN »

  • Marketing Papier
  • Marketing Digital
  • Promotion dans les gares de Paris et agences tourisme en IDF.

Le tourisme amène de la consommation, de la notoriété, de l’attractivité.

PLAN REBOND CHATEAUDUN 2020 => Eteinte, je renais !

CONSTITUTION D’UN GROUPE DE PILOTAGE DE SORTIE
DE CRISE AVEC LES ACTEURS LOCAUX, c’est-à-dire : UCIA,
CREA, JCE, CMA, CCI… et tous les acteurs économiques qui le souhaitent.
 MODE AGILE et EVOLUTIF (AJUSTEMENTS REGULIERS).
DEBUT DE MISE EN OEUVRE : TRES RAPIDE.
 CETTE OPERATION REBOND SERA PRECISEE, AFFINEE ET
DEVELOPPEE AVEC LES ACTEURS ECONOMIQUES
(DECISIONS,RECHERCHES DE FINANCEMENTS, SOUTIENS, etc.).

 BUDGET ESTIMATIF GLOBAL : 200 000 € – 250 000 € (dont un
financement de l’UE, l’Etat, la Région, l’ORT, le FISAC, etc.).

 OBJECTIF : REDYNAMISER L’ECONOMIE LOCALE ET
EMBRAYER SUR LE PLAN A MOYEN/LONG TERME DU
PROGRAMME « CHATEAUDUN 2020 » !
 Marque “Play Châteaudun” (économique, touristique, durable) :

attirer des entreprises (PME) d’Ile-de-France dans le Dunois.
Nos atouts : 10€HT/m2 = terrain nu (Dunois), ZRR (zone de
revitalisation rurale), télétravail, très haut débit, 250 associations,

très beau cadre de vie, etc.

Il n'est plus seul : comment un pilote partage sa voiture ...

Interview Mag’Centre : « Une gestion trop technocratique de la pandémie. »


Comme beaucoup de candidats aux élections municipales, Fabien Verdier (conseiller municipal d’opposition sortant) qui est arrivé en tête au soir du premier tour avec 35,43 % des voix à Châteaudun, a choisi de surseoir sa campagne. Une parenthèse qui ne signifie par un retrait de la vie publique pour le conseiller régional de la Beauce et du Dunois, inquiet de l’impact sanitaire et économique du Covid-19 sur les territoires. Aussi à quelques jours du déconfinement, l’ancien élève de l’Ecole normale supérieure de Cachan, Agrégé d’Economie-Gestion, regrette une gestion trop technocratique. Pour lui, il est temps de faire confiance aux élus, en première ligne face au virus.

Interview

Mag’Centre : Arrivé en tête du premier tour des Municipales à Châteaudun avec 35,43 % des suffrages (avec 1 267 voix)…

Fabien Verdier : Avec le Covid-19, l’heure n’est plus à la campagne. D’autant que les élections devraient être repoussées. Aujourd’hui, notre priorité est sanitaire. Nous devons tout faire pour éviter l’apparition de nouveaux foyers ou clusters. Sensibiliser encore et encore sur les gestes barrières, mais aussi répondre aux attentes des Dunoises et des Dunois.

Depuis le confinement, beaucoup ne travaillent plus et doivent faire face à des difficultés de pouvoir d’achat. Comme cette famille avec deux salaires, qui avec la fermeture de la cantine, a vu son budget alimentaire doubler (passage de 200 € par semaine à 400 € par semaine pour les courses) et s’inquiète de ne pas pouvoir régler toutes ses factures. Ou encore ce commerçant qui cherche à comprendre les mesures annoncées pour surmonter la crise.

Mag’Centre: Justement après plusieurs semaines de confinement, comment jugez-vous la situation à Châteaudun?

Fabien Verdier: Plutôt bien même si les Dunois ont hâte de sortir, de reprendre un semblant de vie normale. On peut dire qu’ils en ont assez du confinement, de sa gestion, jugée anxiogène. On sent d’ailleurs poindre une certaine anxiété, nourrie par une peur du lendemain, marquée par la pénurie des masques, des tests et l’absence d’une stratégie claire et précise de déconfinement. Ils ne savent plus vraiment que penser et à quoi s’attendre. Sans parler de cette peur de perdre son emploi, avec la récession économique présente et à venir, qui n’arrange rien. Les petites et moyennes entreprises, qui constituent le tissu économique de notre région et de mon territoire, sont en effet les premières touchées par le ralentissement économique. Il va falloir bouger, dynamiser, agir. Et vite si nous voulons les aider. Nos maîtres-mots : écoute, réactivité, action.

Mag’Centre: Est-ce à dire que vous êtes déjà dans l’après ?

Fabien Verdier: Nous sommes dans l’après tout en gérant le présent. Avec notre association citoyenne et sans étiquette “Châteaudun 2020” , on essaie de répondre aux attentes des Dunois et des Dunoises. On a pu ainsi confectionner et distribuer des centaines de masques à Châteaudun ou encore par exemple épauler les classes moyennes et les plus démunis à franchir cette période délicate. C’est aussi notre responsabilité d’élu local de préparer demain. Aussi à la Région mais aussi à l’échelle municipale, on élabore un plan de rebond pour nos territoires. Un plan de rebond pour accompagner nos acteurs économiques, fragilisés par le ralentissement économique. Représentant 70 % de l’investissement public, les collectivités locales ont une vraie carte à jouer. Surtout si on accepte moins de technocratie tout en faisant confiance aux élus. Car ils savent déjà que la facture Covid-19 sera très lourde sur fond de restrictions budgétaires importantes.

Mag’Centre : Pensez-vous que l’État n’a pas été assez réactif face au Covid-19 ?

Fabien Verdier : Nous avons malheureusement une gestion trop technocratique, avec une incroyable accumulation de normes. On l’a vu avec les masques au niveau de l’État. Et aujourd’hui encore, l’Agence régionale de santé (ARS), comme d’autres entités institutionnelles, est engoncée par des directives et autres règlements inappropriés. Regardez cette nouvelle polémique avec la distribution des masques. Vendredi dernier, les pharmacies n’avaient pas le droit d’en vendre. Et maintenant , on voudrait qu’elles en disposent instantanément alors qu’elles ne pouvaient même pas en commander. Face à la crise il faut savoir agir vite. C’est d’ailleurs ce qu’on m’a appris à l’École des hautes études en santé publique (EHESP) de Rennes (Ille-et-Vilaine).

Je pense qu’il faut laisser faire les collectivités locales qui ont une bonne connaissance du terrain. Oui, avoir confiance en elles. On sait faire. Regardez comment on a su s’adapter face au virus. L’exemple d’un aménagement rapide d’une zone Covid-19 avec 17 lits, au quatrième étage du centre hospitalier, en est la preuve. Il serait bon d’ailleurs que l’ARS s’en souvienne. Outre le soutien à nos soignants, il serait bon qu’elle revoit sa copie, marquée par la fermeture de notre maternité. Notre hôpital doit rester un vrai hôpital public (MCO : médecine, chirurgie, obstétrique) avec des soins de qualité. Cela signifie des services opérationnels de médecine générale, de chirurgie et une maternité!

Mag’Centre : Comment jugez-vous le plan de déconfinement ?

Fabien Verdier: L’élu que je suis ne peut que regretter qu’une vision très technocratique et parisienne. Regardez ces histoires de cartes ou encore la gestion de la réouverture des écoles. On a l’impression que la gestion de l’épidémie a été effectuée pour Paris et l’Ile-de-France, oubliant le reste de la France. Il serait bon d’écouter les citoyens de terrain (en particulier la Province), dont les directeurs et directrices d’école qui ont de réelles inquiétudes pour faire respecter les gestes barrières, la rentrée en classe tout en assurant un enseignement de qualité. Sans oublier d’éclaircir cette question de responsabilité civile, juridique et pénale de ces directeurs et des élus locaux.

Si vous étiez maire, seriez-vous favorable à un retour en classe dès le 12 mai ?

Fabien Verdier : Nous le sommes un peu déjà sachant que nous sommes énormément sollicités (économie, écoles, parents, directeurs d’écoles, commerces, santé, masques, soucis du quotidien…), par nos concitoyens Dunois depuis le dimanche 15 mars.Concernant le retour en classe, on se doit, même si on est contraint par le choix politique de l’exécutif, d’entendre les préoccupations du corps enseignant qui a su inventer un télé-enseignement de qualité (avec des visioconférences, un plan de travail hebdomadaire, de nombreux exercices de mathématiques et de français) et des parents d’élèves qui sont très inquiets de ce retour en classe. Je pense d’ailleurs que le gouvernement n’ a pas bien compris toutes les difficultés du quotidien des classes moyennes, tout comme les coûts importants induits par le Covid-19 pour les communes et les collectivités territoriales.

Mag’Centre : A quelques jours du déconfinement, qu’est-ce qui vous a le plus marqué ?

Fabien Verdier : Notre nouveau rapport à l’autre, porté par une entraide à distance. Tout en respectant les consignes de distanciation sociale, de plus en plus de Dunois se portent volontaires pour aider, épauler les plus fragiles. Et pas seulement nos aînés. Avec l’École à la maison, par exemple, les familles n’hésitent plus aujourd’hui à demander une aide extérieure aux associations Dunoises, mais également à leurs voisins. Il me semble d’ailleurs qu’on redécouvre son voisinage. De nouveaux liens se tissent. On le voit avec le succès des apéros jardins distancés à Châteaudun.

Les Dunois sont en effet de plus en plus nombreux à se laisser séduire par cet instant de partage et de convivialité, malgré la grille ou la haie qui font figure de protection. Autre point positif, c’est la réappropriation progressive – que j’espère durable – par les habitants de nos commerces de centre-ville et de proximité. Avec le Covid-19, on opte plus volontiers pour les petits commerces. Et c’est bien. Pour notre santé, car on se remet au sport (à domicile, à la marche, à la course, etc.), mais aussi pour l’économie locale (en particuliers nos TPE) qui en a énormément besoin.

Mag’Centre : Que voulez-vous dire?

Fabien Verdier : En plus de l’importante crise sanitaire, il y a une autre catastrophe qui se dessine. Économique avec l’entrée en récession de la France. Le PIB du pays a enregistré une chute vertigineuse de 5,8 % au premier trimestre 2020. Et cette récession qui s’annonce historique par son ampleur devrait se traduire par une envolée du chômage, avec une réduction de la consommation et un frein brutal de l’investissement dans les activités productives. Il nous faut donc agir vite pour éviter que cette récession ne jette des centaines de milliers de personnes au chômage. Comme on l’a vu pendant la Grande récession de 1993, marquée par une croissance négative de 0,9 %. Alors avec un recul de 10 % attendu (en rythme annuel sur l’année 2020), il est plus que temps de se remonter les manches. Il y va de la survie de nos entreprises et de nos emplois.

D’où notre “Plan de rebond” pour les commerces, artisans, restaurants, TPE, PME… de Châteaudun et du Sud de l’Eure-et-Loir. Ce Plan de rebond comprend par exemple une aide directe aux TPE de Châteaudun, des bons d’achat pour soutenir les commerces de l’UCIA et de proximité, une exonération de droits de place ou de terrasse, de favoriser les circuits courts, etc., avec un budget maîtrisé pour la commune. Ce plan vient compléter et s’appuyer sur celui de l’Etat (relayé par la Direccte *) et de la Région Centre-Val de Loire.

Propos recueillis par Z.C.

La Région Centre-Val de Loire mobilisée dans le soutien aux entreprises.


Orléans, le jeudi 19 mars 2020 En réunion avec le Premier Ministre et plusieurs ministres, le Président de Région, François Bonneau, a récemment affirmé la détermination de la Région Centre-Val de Loire d’agir en lien avec l’Etat pour soutenir les entreprises confrontées à une très brutale chute d’activité consécutive à la crise du coronavirus et au confinement généralisé mis en place. Pour François Bonneau, la priorité doit être donnée actuellement à la réduction des risques graves que l’épidémie fait peser sur ses habitants comme sur les salariés. Prévenir l’expansion du virus en limitant au maximum les contacts, c’est préserver des vies et aider à faire reculer cette menace. Ce doit être la priorité de tous. Parallèlement,et face à l’arrêt ou au très net ralentissement de nombreux secteurs économiques, la Région est toute entière mobilisée pour soutenir les entreprises qui connaissent une dégradation massive de leur situation financière. Il en va ainsi notamment pour de très nombreuses TPE et PME. Afin que la crise n’emporte pas avec elle un grand nombre de ces entreprises, la mobilisation de l’Etat est essentielle. La mise au chômage technique, la suspension du paiement des charges sociales et fiscales, comme de certains remboursements annoncés par l’Etat, constituent une première réponse significative. Ces mesures seront complétées par les interventions de la Région pour répondre mieux encore aux besoins des entreprises. Ainsi le Président de Région a proposé : • La participation de la Région au fonds national de solidarité à hauteur de 10 millions d’euros pour assurer aux TPE et PME un versement forfaitaire de 1500 € et l’accompagnement spécifique des entreprises en grande difficulté. • Un « Prêt CAP Rebond », dispositif visant à soutenir les entreprises rencontrant des difficultés conjoncturelles liées à une baisse d’activité ou à une perte de chiffre d’affaires afin de contribuer au maintien de leur trésorerie pendant cette période de crise pour 1 million d’euros générant 5,4 millions d’euros de soutien. • Une enveloppe de 2 millions d’euros pour notre fonds de prévention des difficultés d’entreprises. Le Groupe Agréé de Prévention (GPA) de votre département (voir coordonnées de ces structures en annexe) est particulièrement mobilisé pour apporter un soutien aux responsables d’entreprises rencontrant de grandes difficultés. • Le report de 6 mois des échéances de remboursement correspondant aux avances faites par la Région, soit un différé de remboursement de près de 2 millions d’euros au total. Il faudra aussi que la garantie accordée par l’Etat, concernant les prêts accordés par les banques à hauteur de 300 milliards d’euros, soit mise en œuvre au plus vite pour que les entreprises puissent rester debout au cœur de la crise et préparer leur redémarrage. La Région et l’Etat agissent ainsi conjointement et solidairement pour soutenir les entreprises

Amplifions tous ensemble cette belle dynamique !


Châteaudun, lundi 16 Mars 2020 Mesdames et Messieurs, chères habitantes et chers habitants de Châteaudun, Au lendemain de ce 1 er tour, je tiens tout d’abord à remercier vivement toute celles et ceux qui ont mis dans l’urne (1 267 voix) un bulletin en notre faveur (équipe citoyenne et sans étiquette « Châteaudun 2020 ») nous permettant de nous placer largement en tête avec plus de 35 % des suffrages. Vous nous avez positionnés en première position dans 10 bureaux de vote sur les 11 que comptent Châteaudun. Vous nous avez également accordé votre confiance dans tous les quartiers de Châteaudun : Centre-ville, Saint-Jean, Beauvoir, Martineaux (incluant les quatre hameaux). Nous remercions vivement l’ensemble des 1 267 dunoises et dunois (sur 3 576 bulletins exprimés) qui nous permettent de nous hisser à ce score. Il y a eu également 39 bulletins blancs et 84 bulletins nuls, qu’il convient de prendre en compte. La dynamique est par conséquent très présente. Il nous faut maintenant confirmer, conforter, amplifier cette forte dynamique. C’est pour cette raison que nous appelons toute celles et ceux qui nous ont fait confiance, les abstentionnistes du premier tour (environ 4 200 Dunoises et Dunois), dont nous pouvons comprendre le motif en lien avec le COVID-19, l’ensemble des Dunoises et des Dunois qui souhaitent la renaissance de Châteaudun. Nous vous appelons à vous mobiliser massivement lors du 2 ème tour afin d’enclencher cette dynamique de renouveau et de renaissance pour notre magnifique ville de Châteaudun que mon équipe et moi-même portons. Car c’est avec vous tous que nous allons construire la ville de demain, il est important pour nous de fédérer, notre objectif n’est pas n’être simplement candidat, mais d’être le Maire de tous les Dunois. Notre but à mes colistiers et à moi-même est de rassembler toutes les Dunoises et tous les Dunois autour d’un projet ayant pour but l’intérêt général et le bien commun. Parce que nous sommes comme l’a montré ce premier tour nombreux et nombreuses à partager l’idée d’un maire proche de ses concitoyens, d’un maire au service de ses administrés, d’un maire qui est là pour toutes et tous, sans exception et d’un maire à l’écoute au service de l’intérêt général. C’est pour cela que nous appelons au rassemblement de vous toutes et de vous tous, c’est à dire de toutes les forces citoyennes de Châteaudun. Nous nous présentons à vous en tant que femmes et hommes de terrain, dynamiques, à votre contact parce qu’il est indispensable d’amener de la proximité, de la confiance, de la motivation et du dynamisme dans notre ville. Je peux vous l’indiquer : des contacts avec des médecins (spécialistes et généralistes), des entreprises, des entrepreneurs, etc. sont sur la table, ils n’attendent qu’à être promus et mis en œuvre. C’est pour cela que pour ce second tour, Dunois et Dunoises, nous vous appelons à massivement amplifier le score de ce 1 er tour (1 267 voix, soit plus de 35 % des suffrages) et à vous rassembler – par vos suffrages – auprès de l’équipe citoyenne et sans étiquette « Châteaudun 2020 ». Nous allons ensemble redonner un nouveau visage à notre ville, dès demain. Nous sommes prêts. Fabien VERDIER et toute l’équipe Châteaudun 2020